Alternance

Apprentissage

Dernière donnée
France entière
15 567 En septembre 2022

Somme
France entière
19 403 Depuis janvier 2022

État
du dispositif
En cours

Dernière
mise à jour
30 nov. 2022

Niveau géographique
le plus fin
Département

Informations sur la série

Type de données : nouveaux contrats y compris reconduction.
Mois : date de début du contrat.
Périmètre : départements y compris les DROM, non compris les COM.
Localisation : adresse de l'établissement employeur.
Fréquence de mise à jour : mensuelle avec 2 mois de recul.
Révision : 2 ans.
Source : Système d’information sur l’apprentissage de la Dares.

Le flux de nouveaux contrats correspond au nombre de nouveaux contrats débutés chaque mois. De 2013 à 2019, les chiffres sont consolidés à partir des informations agrégées collectées mensuellement par la Dares auprès des organismes d'enregistrement et des données du système d'information de gestion Ari@ne. À partir de 2020, les données sont issues du système de dépôts des contrats d'apprentissage, Deca, alimenté par les Opérateurs de compétences (Opco) et les Directions régionales de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités (Dreets). Pour pallier les délais de remontée de l'information dans Deca, les effectifs des nouveaux contrats d'apprentissage publiés pour les mois les plus récents (actuellement : à partir de juillet 2021) sont estimés.

Exporter

Tableau

Graphique

Synthèse des 3 dernières années

Tableau

Données brutes - Contrat d'apprentissage public - entrées
Données brutes Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2022 592 200 141 82 58 89 255 2 419 15 567 - - -
2021 649 339 170 104 53 57 273 1 496 12 067 4 627 1 582 800
2020 434 115 71 9 8 24 125 1 143 8 500 3 039 1 325 787
Glissement annuel - Contrat d'apprentissage public - entrées
Glissement annuel Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2022 -8,8 % -41 % -17,1 % -21,2 % 9,4 % 56,1 % -6,6 % 61,7 % 29 % NC NC NC
2021 49,5 % 194,8 % 139,4 % 1 055,6 % 562,5 % 137,5 % 118,4 % 30,9 % 42 % 52,3 % 19,4 % 1,7 %
2020 34,8 % 30,7 % 54,3 % -77,5 % -50 % -33,3 % -26 % 34 % -5,4 % 31 % 37,2 % 69,2 %

Source : Dares.

Description du dispositif

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est de permettre à un jeune de suivre une formation générale, théorique et pratique, en vue d’acquérir un diplôme d’État (CAP, BAC, BTS, Licence, Master, etc.) ou un titre à finalité professionnelle inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), dont l’ensemble des titres professionnels relevant du ministère chargé de l’emploi.

Pour en savoir plus :
Fiche pratique du ministère
Une très forte augmentation des entrées en contrat d'apprentissage en 2020
Caractéristiques des nouveaux contrats d'apprentissage

Définition des indicateurs

Il s'agit des données initiales de la série, sans modification. Exemple : nombre de nouveaux contrats de volontariat pour l’insertion, nombre de bénéficiaires du service civique

Renvoie la somme d’une série sur un intervalle précisé.

Renvoie la moyenne arithmétique d’une série sur un intervalle précisé.

Renvoie la somme des valeurs de la série depuis le début de l’année. Dans le cas d'une donnée mensuelle, la somme commencera en janvier, dans le cas d'une donnée trimestrielle, elle commencera avec le 1er trimestre. Ainsi, pour une donnée mensuelle, le cumul annuel de janvier = réalisation de janvier, celui de février = réalisation de janvier + réalisation de février et celui de mars = réalisation de janvier + réalisation de février + réalisation de mars....

Identique au cumul annuel à la différence qu’on fixe le mois d’initialisation de la somme (cas d'une donnée mensuelle). Pour le cumul annuel, le mois d’initialisation est le mois de janvier. Pour le cumul à date, un mois différent peut être choisi. Par exemple, si on choisit le mois de juin. Le cumul à date d'une donnée en septembre 2020 = somme des réalisations de juin 2020 à septembre 2020. Le cumul à date de cette donnée en février 2021 = la somme des réalisations de juin 2020 à février 2021 .

Correspond à la moyenne d’une série sur les douze derniers mois. Exemple : la moyenne mobile d'une donnée en septembre 2020 correspond à la moyenne de cette série entre octobre 2019 et septembre 2020.

Evolution d’une grandeur à un an d’intervalle (glissement annuel), à un semestre d'intervalle (glissement semestriel), à un trimestre d'intervalle (glissement trimestriel) ou à un mois d'intervalle (glissement mensuel). On compare la valeur d’une grandeur avec un an, un semestre, un trimestre ou un mois d’écart et on exprime cette évolution en pourcentage. Par exemple, dans le cas d'un glissement annuel d'une donnée en février N, on compare la grandeur au mois de février N avec celle du mois de février N-1.