Contrats aidés

Emplois francs

Dernière donnée
France entière
2 105 En janvier 2022

Somme
France entière
2 105 Depuis janvier 2022

État
du dispositif
En cours

Dernière
mise à jour
31 août 2022

Niveau géographique
le plus fin
Département

Informations sur la série

Type de données : nouvelles embauches.
Mois : date de début de contrat.
Périmètre : départements y compris les DROM, non compris les COM à l'exception de Saint-Martin.
Localisation : Lieu de résidence du salarié.
Fréquence de mise à jour : mensuelle avec 4 mois de recul.
Révision : la donnée est quasi définitive 5 mois après première publication.
Source : Pôle emploi, données "Emplois Francs"

Pôle emploi est chargé de collecter les données et les transmet à la Dares mensuellement. Concrètement, toute entreprise qui souhaite bénéficier du dispositif doit adresser une demande d’aide à Pôle emploi. Celle-ci comporte un certain nombre d’informations à propos de la personne embauchée, de l’entreprise concernée et du secteur d’activité auquel elle appartient.

Exporter

Tableau

Graphique

Synthèse des 3 dernières années

Tableau

Données brutes - Emplois francs (entrées)
Données brutes Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2022 2 105 - - - - - - - - - - -
2021 2 727 2 359 2 745 2 106 2 322 2 226 1 756 1 493 2 752 2 489 2 138 1 743
2020 2 567 2 359 1 698 369 876 1 795 1 816 2 001 3 143 2 791 2 048 1 701
Glissement annuel - Emplois francs (entrées)
Glissement annuel Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2022 -22,8 % NC NC NC NC NC NC NC NC NC NC NC
2021 6,2 % 0 % 61,7 % 470,7 % 165,1 % 24 % -3,3 % -25,4 % -12,4 % -10,8 % 4,4 % 2,5 %
2020 320,8 % 255,3 % 112 % -76 % -37,5 % 16,8 % 14,2 % 58,9 % 30,2 % 39,9 % 13,3 % 7,5 %

Source : Pôle emploi, traitement Dares.

Description du dispositif

Les emplois francs sont entrés en vigueur le 1er avril 2018 en France. Le principe de ce dispositif est de fournir une aide financière à un employeur qui embauche un demandeur d’emploi résidant dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV) qui sont concernés par cette mesure. Par le biais de ce paiement, le but est de compenser la discrimination à l’embauche dont sont victimes les personnes qui habitent en QPV. Dans le détail, le montant de l’aide est de 5 000 € par an pour un CDI et de 2 500 € par an pour un CDD (sauf interim), proratisé au temps de travail effectué.
Le dispositif a été expérimenté à partir de 2018 dans plusieurs QPV.
Depuis le 1er janvier 2020, le dispositif est généralisé à l'ensemble de QPV sur le territoire national.

Pour en savoir plus :
Fiche pratique du ministère
 

Définition des indicateurs

Il s'agit des données initiales de la série, sans modification. Exemple : nombre de nouveaux contrats de volontariat pour l’insertion, nombre de bénéficiaires du service civique

Renvoie la somme d’une série sur un intervalle précisé.

Renvoie la moyenne arithmétique d’une série sur un intervalle précisé.

Renvoie la somme des valeurs de la série depuis le début de l’année. Dans le cas d'une donnée mensuelle, la somme commencera en janvier, dans le cas d'une donnée trimestrielle, elle commencera avec le 1er trimestre. Ainsi, pour une donnée mensuelle, le cumul annuel de janvier = réalisation de janvier, celui de février = réalisation de janvier + réalisation de février et celui de mars = réalisation de janvier + réalisation de février + réalisation de mars....

Identique au cumul annuel à la différence qu’on fixe le mois d’initialisation de la somme (cas d'une donnée mensuelle). Pour le cumul annuel, le mois d’initialisation est le mois de janvier. Pour le cumul à date, un mois différent peut être choisi. Par exemple, si on choisit le mois de juin. Le cumul à date d'une donnée en septembre 2020 = somme des réalisations de juin 2020 à septembre 2020. Le cumul à date de cette donnée en février 2021 = la somme des réalisations de juin 2020 à février 2021 .

Correspond à la moyenne d’une série sur les douze derniers mois. Exemple : la moyenne mobile d'une donnée en septembre 2020 correspond à la moyenne de cette série entre octobre 2019 et septembre 2020.

Evolution d’une grandeur à un an d’intervalle (glissement annuel), à un semestre d'intervalle (glissement semestriel), à un trimestre d'intervalle (glissement trimestriel) ou à un mois d'intervalle (glissement mensuel). On compare la valeur d’une grandeur avec un an, un semestre, un trimestre ou un mois d’écart et on exprime cette évolution en pourcentage. Par exemple, dans le cas d'un glissement annuel d'une donnée en février N, on compare la grandeur au mois de février N avec celle du mois de février N-1.