Dernière donnée
France entière
0
En juillet 2021
Somme
France entière
0
Depuis janvier 2021
État
du dispositif
En cours
Dernière
mise à jour
5 oct. 2021
Niveau géographique
le plus fin
Département

Informations sur la série

Type de données : nouveaux contrats y compris reconduction.
Mois : date de début du contrat aidé.
Périmètre : départements y compris les DROM, non compris les COM.
Localisation : lieu d'exécution du contrat.
Fréquence de mise à jour : mensuelle avec 1 mois de recul.
Révision : 1 an.
Source : Agence de services et de paiement (ASP)

Les Emplois d'avenir du secteur marchand (EA1) ont été créés par la loi du 26 octobre 2012 afin de proposer des solutions d’emploi aux jeunes sans emploi peu ou pas qualifiés, de leur ouvrir l’accès à une qualification et à une insertion professionnelle durable. Il n’y a plus d’entrées en emploi d’avenir depuis le 1er janvier 2018, seuls quelques cas de reconduction ont été autorisés afin de valider un diplôme ou de finir une formation.
Les contrats en cours iront à leur terme.

Exporter
Tableau Graphique

Synthèse des 3 dernières années

Tableau

Données brutes - Emploi d'avenir (secteur marchand) - entrées
Données brutes Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2021 0 0 0 0 0 0 0 - - - - -
2020 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
2019 7 4 2 4 1 3 2 0 0 0 0 0
Glissement annuel - Emploi d'avenir (secteur marchand) - entrées
Glissement annuel Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2021 NC NC NC NC NC NC NC NC NC NC NC NC
2020 -100 % -100 % -100 % -100 % -100 % -100 % -100 % NC NC NC NC NC
2019 -80,6 % -63,6 % -90 % -69,2 % -88,9 % -66,7 % -84,6 % -100 % -100 % -100 % -100 % -100 %
Source : ASP, traitement Dares.

Description du dispositif

Les Emplois d'avenir ont été créés par la loi du 26 octobre 2012 afin de proposer des solutions d’emploi aux jeunes sans emploi peu ou pas qualifiés, de leur ouvrir l’accès à une qualification et à une insertion professionnelle durable. Il n’y a plus d’entrées en emploi d’avenir depuis le 1er janvier 2018, seuls quelques cas de reconduction ont été autorisés afin de valider un diplôme ou de finir une formation. Les contrats en cours iront à leur terme.

Définition des indicateurs

Données brutes

Il s'agit des données initiales de la série, sans modification. Exemple : nombre de nouveaux contrats de volontariat pour l’insertion, nombre de bénéficiaires du service civique

Somme

Renvoie la somme d’une série sur un intervalle précisé.

Moyenne

Renvoie la moyenne arithmétique d’une série sur un intervalle précisé.

Cumul annuel

Renvoie la somme des valeurs de la série depuis le début de l’année. Dans le cas d'une donnée mensuelle, la somme commencera en janvier, dans le cas d'une donnée trimestrielle, elle commencera avec le 1er trimestre. Ainsi, pour une donnée mensuelle, le cumul annuel de janvier = réalisation de janvier, celui de février = réalisation de janvier + réalisation de février et celui de mars = réalisation de janvier + réalisation de février + réalisation de mars....

Cumul à date

Identique au cumul annuel à la différence qu’on fixe le mois d’initialisation de la somme (cas d'une donnée mensuelle). Pour le cumul annuel, le mois d’initialisation est le mois de janvier. Pour le cumul à date, un mois différent peut être choisi. Par exemple, si on choisit le mois de juin. Le cumul à date d'une donnée en septembre 2020 = somme des réalisations de juin 2020 à septembre 2020. Le cumul à date de cette donnée en février 2021 = la somme des réalisations de juin 2020 à février 2021 .

Moyenne mobile

Correspond à la moyenne d’une série sur les douze derniers mois. Exemple : la moyenne mobile d'une donnée en septembre 2020 correspond à la moyenne de cette série entre octobre 2019 et septembre 2020.

Glissement

Evolution d’une grandeur à un an d’intervalle (glissement annuel), à un semestre d'intervalle (glissement semestriel), à un trimestre d'intervalle (glissement trimestriel) ou à un mois d'intervalle (glissement mensuel). On compare la valeur d’une grandeur avec un an, un semestre, un trimestre ou un mois d’écart et on exprime cette évolution en pourcentage. Par exemple, dans le cas d'un glissement annuel d'une donnée en février N, on compare la grandeur au mois de février N avec celle du mois de février N-1.