Dernière donnée
France entière
18
En octobre 2010
Moyenne
France entière
1 167
Depuis janvier 2010
État
du dispositif
Fermé
Dernière
mise à jour
25 juin 2021
Niveau géographique
le plus fin
Métropole/DROM

Informations sur la série

Description de la mesure :
Entre 1995 et 2005, le Contrat initiative emploi (CIE) est la principale aide à l'embauche de chômeurs de longue durée dans le secteur marchand. L'aide de l'Etat consistait en une exonération des cotisations patronales de sécurité sociale, pendant 24 mois maximum (et même jusqu'au départ en retraite, pour les bénéficiaires chômeurs de longue durée entrés à plus de 50 ans), pour la partie du salaire allant jusqu'au SMIC. L'aide de l'état à l'employeur comprenait aussi une prime mensuelle dont le montant variait en fonction de la situation des bénéficiaires.
Dans le cadre du CIE, une formation pouvait être également organisée, aidée par l'État, et être accompagnée d'un tutorat pour les bénéficiaires en grande difficulté.

Collecte et qualité des données :
les données publiées sont le décompte des conventions CIE signées entre l'Etat (représenté par l'ANPE) et l'employeur qui souhaitait embaucher en contrat Initiative Emploi.
Les données publiées pour les départements d'Outre-Mer sont celles des CAE-DOM qui sont l'équivalent des CIE pour les DOM.
Les conventions signées et initiées dans l'année, étaient transmises par les agences locales de l'ANPE aux directions régionales de l'ANPE. Les conventions CIE étaient saisies par l'ANPE dans une base de données.
Sur demande de la DARES, l'Agence transmet une fois par an, un décompte départemental des conventions signées.

Exporter
Tableau Graphique

Synthèse des 3 dernières années

Tableau

Données brutes - Contrat initiative emploi (antérieur au plan de cohésion sociale) - stocks
Données brutes Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2010 4 762 3 638 2 244 578 164 105 77 56 32 18 - -
2009 22 062 20 268 18 189 16 309 14 553 12 868 11 407 10 492 9 218 7 850 6 698 5 651
2008 41 359 39 789 38 017 36 362 34 716 33 185 31 636 30 487 28 881 26 895 25 189 23 773
Glissement annuel - Contrat initiative emploi (antérieur au plan de cohésion sociale) - stocks
Glissement annuel Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2010 -78,4 % -82,1 % -87,7 % -96,5 % -98,9 % -99,2 % -99,3 % -99,5 % -99,7 % -99,8 % NC NC
2009 -46,7 % -49,1 % -52,2 % -55,1 % -58,1 % -61,2 % -63,9 % -65,6 % -68,1 % -70,8 % -73,4 % -76,2 %
2008 -34,5 % -33,4 % -31,8 % -29,3 % -30 % -31,4 % -33,2 % -34,5 % -36,8 % -39,8 % -42,3 % -44,3 %
Source : Dares.

Description du dispositif

Entre 1995 et 2005, le Contrat initiative emploi (CIE) est la principale aide à l'embauche de chômeurs de longue durée dans le secteur marchand. L'aide de l'Etat consistait en une exonération des cotisations patronales de sécurité sociale, pendant 24 mois maximum (et même jusqu'au départ en retraite, pour les bénéficiaires chômeurs de longue durée entrés à plus de 50 ans), pour la partie du salaire allant jusqu'au SMIC. L'aide de l'état à l'employeur comprenait aussi une prime mensuelle dont le montant variait en fonction de la situation des bénéficiaires.
Dans le cadre du CIE, une formation pouvait être également organisée, aidée par l'État, et être accompagnée d'un tutorat pour les bénéficiaires en grande difficulté.

Définition des indicateurs

Données brutes

Il s'agit des données initiales de la série, sans modification. Exemple : nombre de nouveaux contrats de volontariat pour l’insertion, nombre de bénéficiaires du service civique

Moyenne

Renvoie la moyenne arithmétique d’une série sur un intervalle précisé.

Moyenne mobile

Correspond à la moyenne d’une série sur les douze derniers mois. Exemple : la moyenne mobile d'une donnée en septembre 2020 correspond à la moyenne de cette série entre octobre 2019 et septembre 2020.

Glissement

Evolution d’une grandeur à un an d’intervalle (glissement annuel), à un semestre d'intervalle (glissement semestriel), à un trimestre d'intervalle (glissement trimestriel) ou à un mois d'intervalle (glissement mensuel). On compare la valeur d’une grandeur avec un an, un semestre, un trimestre ou un mois d’écart et on exprime cette évolution en pourcentage. Par exemple, dans le cas d'un glissement annuel d'une donnée en février N, on compare la grandeur au mois de février N avec celle du mois de février N-1.