Jeunes

Accompagnement des jeunesContrat de volontariat pour l'insertion (CVI)

Dernière donnée
France entière
580 En septembre 2022

Somme
France entière
3 223 Depuis janvier 2022

État
du dispositif
En cours

Dernière
mise à jour
30 nov. 2022

Niveau géographique
le plus fin
Département

Informations sur la série

Type de données : nouvelles entrées en centre de formation.
Mois : date d'entrée en centre de formation.
Périmètre : départements y compris les DROM, non compris les COM.
Localisation : lieu du centre de formation.
Fréquence de mise à jour : mensuelle avec 1 mois de recul.
Source : Etablissement public d'insertion de la défense (EPIDE).

Exporter

Tableau

Graphique

Synthèse des 3 dernières années

Tableau

Données brutes - Contrat de volontariat pour l'insertion - entrées
Données brutes Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2022 478 344 354 278 428 342 246 173 580 - - -
2021 365 170 291 25 294 197 154 37 441 268 340 266
2020 497 14 86 0 0 17 290 136 646 231 160 118
Glissement annuel - Contrat de volontariat pour l'insertion - entrées
Glissement annuel Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2022 31 % 102,4 % 21,6 % 1 012 % 45,6 % 73,6 % 59,7 % 367,6 % 31,5 % NC NC NC
2021 -26,6 % 1 114,3 % 238,4 % NC NC 1 058,8 % -46,9 % -72,8 % -31,7 % 16 % 112,5 % 125,4 %
2020 2,5 % -57,6 % -84,5 % -100 % -100 % -41,4 % -15 % NC 13,1 % 670 % -72,7 % 2 850 %

Source : EPIDE, traitement Dares.

Description du dispositif

Institué en 2005, le contrat de volontariat pour l'insertion (CVI) est un contrat de droit public (non assimilable à un contrat de travail) qui permet de recevoir une formation générale et professionnelle. Il est mis en œuvre dans des centres gérés par l'Etablissement public d'insertion de la défense (EPIDE), placé sous la tutelle conjointe des ministères chargés de la Défense, de l'Emploi et de la Ville.
Le jeune est accompagné pour l'aider à retrouver ses repères, s'approprier son projet professionnel et disposer des qualités comportementales et des compétences nécessaires à son insertion professionnelle. Il reçoit une formation dispensée par l'EPIDE. Le jeune reçoit une allocation mensuelle d'un montant de 300 euros.
Le jeune signe un contrat d'une durée initiale de 6 à 12 mois (dont une période probatoire de 2 mois), renouvelable sans que la durée totale n'excède 24 mois.

Pour en savoir plus :
Fiche pratique du ministère

Définition des indicateurs

Il s'agit des données initiales de la série, sans modification. Exemple : nombre de nouveaux contrats de volontariat pour l’insertion, nombre de bénéficiaires du service civique

Renvoie la somme d’une série sur un intervalle précisé.

Renvoie la moyenne arithmétique d’une série sur un intervalle précisé.

Renvoie la somme des valeurs de la série depuis le début de l’année. Dans le cas d'une donnée mensuelle, la somme commencera en janvier, dans le cas d'une donnée trimestrielle, elle commencera avec le 1er trimestre. Ainsi, pour une donnée mensuelle, le cumul annuel de janvier = réalisation de janvier, celui de février = réalisation de janvier + réalisation de février et celui de mars = réalisation de janvier + réalisation de février + réalisation de mars....

Identique au cumul annuel à la différence qu’on fixe le mois d’initialisation de la somme (cas d'une donnée mensuelle). Pour le cumul annuel, le mois d’initialisation est le mois de janvier. Pour le cumul à date, un mois différent peut être choisi. Par exemple, si on choisit le mois de juin. Le cumul à date d'une donnée en septembre 2020 = somme des réalisations de juin 2020 à septembre 2020. Le cumul à date de cette donnée en février 2021 = la somme des réalisations de juin 2020 à février 2021 .

Correspond à la moyenne d’une série sur les douze derniers mois. Exemple : la moyenne mobile d'une donnée en septembre 2020 correspond à la moyenne de cette série entre octobre 2019 et septembre 2020.

Evolution d’une grandeur à un an d’intervalle (glissement annuel), à un semestre d'intervalle (glissement semestriel), à un trimestre d'intervalle (glissement trimestriel) ou à un mois d'intervalle (glissement mensuel). On compare la valeur d’une grandeur avec un an, un semestre, un trimestre ou un mois d’écart et on exprime cette évolution en pourcentage. Par exemple, dans le cas d'un glissement annuel d'une donnée en février N, on compare la grandeur au mois de février N avec celle du mois de février N-1.