Dernière donnée
France entière
14 035
En décembre 2011
Moyenne
France entière
15 744
Depuis janvier 2011
État
du dispositif
Fermé
Dernière
mise à jour
25 juin 2021
Niveau géographique
le plus fin
Département

Informations sur la série

Description de la mesure :
Créé dans le cadre du plan espoir banlieue en 2008, le contrat d'autonomie a été mis en place dans 35 départements. Dans ces départements, les opérateurs publics ou privés de placement ont été choisis par la DGEFP après appel d'offres pour réaliser un accompagnement des jeunes de 16 à 25 ans révolus, domiciliés en CUCS et souhaitant accéder à l'emploi. Le contrat d'autonomie a pour objectif de toucher les jeunes les plus éloignés de l'emploi, en particulier ceux qui ne sont pas inscrits au service public de l'emploi (SPE) .
Le contrat qui lie le prestataire et le jeune se décompose en deux phases :
-Lors de la première phase l'opérateur s'engage à accueillir et accompagner le jeune vers l'emploi, la création d'entreprise ou la formation. Il est chargé d'orienter le signataire dans la réalisation de son projet professionnel. Le bénéficiaire reçoit une bourse de 300 euros par mois, versée directement par le prestataire. Une aide matérielle peut être mise à la disposition du jeune par le prestataire. Cette première phase de six mois de recherche peut être renouvelée une fois.
- Lors de la deuxième phase, les opérateurs assurent un suivi du jeune dans l'emploi, la formation ou la création d'entreprise durant six mois.
La prestation proposée par le contrat d'autonomie dure donc au maximum dix-huit mois (6 mois dans la première phase renouvelables au maximum une fois et 6 mois dans la phase de suivi des sorties positives).

Collecte et qualité des données :
Les prestataires déposent les données statistiques relatives aux contrats d'autonomie sur un site informatique. La DARES récupère ces données qui correspondent essentiellement à des flux d'entrées cumulés et les publie dans le tableau de bord des politiques d'emploi. la qualité des données est très moyenne. Les flux d'entrées ne sont pas disponibles et doivent être reconstitués par différence de cumul.

Exporter
Tableau Graphique

Synthèse des 3 dernières années

Tableau

Données brutes - Contrat d'autonomie - stocks
Données brutes Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2011 16 550 15 835 15 727 15 947 16 000 16 651 16 856 16 305 15 844 14 973 14 207 14 035
2010 15 563 16 277 17 375 18 030 18 293 18 407 18 434 18 310 18 410 18 404 18 051 17 599
2009 3 823 4 719 5 954 6 956 7 666 8 744 9 128 9 526 10 397 11 826 13 532 14 709
Glissement annuel - Contrat d'autonomie - stocks
Glissement annuel Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2011 6,3 % -2,7 % -9,5 % -11,6 % -12,5 % -9,5 % -8,6 % -11 % -13,9 % -18,6 % -21,3 % -20,3 %
2010 307,1 % 244,9 % 191,8 % 159,2 % 138,6 % 110,5 % 102 % 92,2 % 77,1 % 55,6 % 33,4 % 19,6 %
2009 NC NC NC NC NC NC NC NC NC 5 041,7 % 954,7 % 423,1 %
Source : Dares.

Description du dispositif

Contrat d'autonomie.

Définition des indicateurs

Données brutes

Il s'agit des données initiales de la série, sans modification. Exemple : nombre de nouveaux contrats de volontariat pour l’insertion, nombre de bénéficiaires du service civique

Moyenne

Renvoie la moyenne arithmétique d’une série sur un intervalle précisé.

Moyenne mobile

Correspond à la moyenne d’une série sur les douze derniers mois. Exemple : la moyenne mobile d'une donnée en septembre 2020 correspond à la moyenne de cette série entre octobre 2019 et septembre 2020.

Glissement

Evolution d’une grandeur à un an d’intervalle (glissement annuel), à un semestre d'intervalle (glissement semestriel), à un trimestre d'intervalle (glissement trimestriel) ou à un mois d'intervalle (glissement mensuel). On compare la valeur d’une grandeur avec un an, un semestre, un trimestre ou un mois d’écart et on exprime cette évolution en pourcentage. Par exemple, dans le cas d'un glissement annuel d'une donnée en février N, on compare la grandeur au mois de février N avec celle du mois de février N-1.