Formation professionnelle

Formations des personnes en recherche d'emploi par commanditaire

Dernière donnée
France entière
25 520 En décembre 2021

Somme
France entière
417 892 Depuis janvier 2021

État
du dispositif
En cours

Dernière
mise à jour
29 avr. 2022

Niveau géographique
le plus fin
Région

Informations sur la série

Type de données : entrée en formation.
Mois : date de début de la formation.
Périmètre : régions, non compris les COM.
Localisation : lieu de résidence.
Fréquence de mise à jour : trimestrielle.
Révision : 12 mois.
Source : base de données BREST.

Formations commandées (achetées auprès des organismes de formation) par les conseils régionaux pour des stagiaires de la formation professionnelle inscrits ou non à Pôle emploi.

Exporter

Tableau

Graphique

Synthèse des 3 dernières années

Tableau

Données brutes - Formations commandées par les régions - entrées
Données brutes Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2021 38 628 31 483 41 101 26 265 31 935 25 427 15 825 17 423 80 784 45 965 37 536 25 520
2020 33 387 27 428 17 371 2 214 7 138 26 042 15 735 17 941 75 568 44 306 38 839 28 179
2019 29 382 25 633 28 778 29 448 22 274 19 408 12 642 10 003 80 807 41 919 37 365 26 215
Glissement annuel - Formations commandées par les régions - entrées
Glissement annuel Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2021 15,7 % 14,8 % 136,6 % 1 086,3 % 347,4 % -2,4 % 0,6 % -2,9 % 6,9 % 3,7 % -3,4 % -9,4 %
2020 13,6 % 7 % -39,6 % -92,5 % -68 % 34,2 % 24,5 % 79,4 % -6,5 % 5,7 % 3,9 % 7,5 %
2019 -16 % 1,9 % 15,7 % 29,2 % 14,3 % 12 % 27,6 % -25,6 % 19,2 % -5,6 % 9,4 % -8 %

Source : Pôle emploi, ASP, régions, traitement Dares.

Description du dispositif

Formations bénéficiant aux stagiaires de la formation professionnelle.

Les stagiaires sont des personnes en recherche d'emploi (inscrites ou non à Pôle emploi) qui suivent une formation pour laquelle elles perçoivent une rémunération ou bénéficient d'une protection sociale.

Il est possible de distinguer ces formations par commanditaire, c'est-à-dire selon l'acheteur final, celui qui échange avec l'organisme de formation. Il peut s'agir de Pôle emploi, des conseils régionaux, des Opérateurs de compétences (Opco), de l'Etat et d'autres commanditaires comme l'Agefiph, le stagiaire lui-même...
Les préparations opérationnelles à l'emploi collective (POEC), peuvent être commandées conjointement par Pôle emploi et les Opco.

Pour en savoir plus :
Fiche pratique du ministère

 

Définition des indicateurs

Il s'agit des données initiales de la série, sans modification. Exemple : nombre de nouveaux contrats de volontariat pour l’insertion, nombre de bénéficiaires du service civique

Renvoie la somme d’une série sur un intervalle précisé.

Renvoie la moyenne arithmétique d’une série sur un intervalle précisé.

Renvoie la somme des valeurs de la série depuis le début de l’année. Dans le cas d'une donnée mensuelle, la somme commencera en janvier, dans le cas d'une donnée trimestrielle, elle commencera avec le 1er trimestre. Ainsi, pour une donnée mensuelle, le cumul annuel de janvier = réalisation de janvier, celui de février = réalisation de janvier + réalisation de février et celui de mars = réalisation de janvier + réalisation de février + réalisation de mars....

Identique au cumul annuel à la différence qu’on fixe le mois d’initialisation de la somme (cas d'une donnée mensuelle). Pour le cumul annuel, le mois d’initialisation est le mois de janvier. Pour le cumul à date, un mois différent peut être choisi. Par exemple, si on choisit le mois de juin. Le cumul à date d'une donnée en septembre 2020 = somme des réalisations de juin 2020 à septembre 2020. Le cumul à date de cette donnée en février 2021 = la somme des réalisations de juin 2020 à février 2021 .

Correspond à la moyenne d’une série sur les douze derniers mois. Exemple : la moyenne mobile d'une donnée en septembre 2020 correspond à la moyenne de cette série entre octobre 2019 et septembre 2020.

Evolution d’une grandeur à un an d’intervalle (glissement annuel), à un semestre d'intervalle (glissement semestriel), à un trimestre d'intervalle (glissement trimestriel) ou à un mois d'intervalle (glissement mensuel). On compare la valeur d’une grandeur avec un an, un semestre, un trimestre ou un mois d’écart et on exprime cette évolution en pourcentage. Par exemple, dans le cas d'un glissement annuel d'une donnée en février N, on compare la grandeur au mois de février N avec celle du mois de février N-1.