Alternance

Contrat de professionnalisation

Dernière donnée
France entière
5 227 En mars 2022

Somme
France entière
12 300 Depuis janvier 2022

État
du dispositif
En cours

Dernière
mise à jour
31 mai 2022

Niveau géographique
le plus fin
Métropole/DROM

Informations sur la série

Type de données : nouveaux contrats des 26 ans ou plus y compris reconduction.
Mois : date d'enregistrement dans le SI.
Périmètre : départements y compris les DROM, non compris les COM.
Fréquence de mise à jour : mensuelle avec 2 mois de recul.
Révision : 1 an.
Ruptures de série : au 1er janvier 2012.
Source : Opérateur de compétences (Opco)

De 2004 à 2007, les nouveaux contrats de professionnalisation étaient comptés grâce à l’enregistrement des contrats par les directions départementales du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP) et à l’exploitation annuelle des conventions d’embauche.
En 2008, le décompte s’est fait essentiellement sur les données transmises via le système nommé Extrapro. Il s’agit d’un système de gestion des contrats de professionnalisations qui permet aux Opco (anciens Opca) de transférer de manière dématérialisée, les informations individuelles relatives aux bénéficiaires et employeurs signataires, lors de la conclusion, la modification et la fin du contrat de professionnalisation.
Sur la période 2009-2012, Extrapro servait au décompte de l’ensemble des nouveaux contrats validés et déposés par les opca (ou validés et enregistrés par les DIRECCTE jusqu’en 2011).
Depuis 2013, le décompte s’appuie sur une enquête brève à périodicité mensuelle réalisée auprès des Opco (anciens Opca) en raison de divers perturbations survenues (changement de formulaire en 2012, simplification de la procédure de traitements des contrats au sein des Opca et modification du Système Extrapro). Les données de comptage des nouveaux contrats de professionnalisation présentent donc deux ruptures de série : en 2009, lors du passage du décompte à des flux des nouveaux contrats enregistrés par les services déconcentrés de l’État à Extrapro et, en 2012, lors de la mise en place des remontées mensuelles auprès des Opca.

Exporter

Tableau

Graphique

Synthèse des 3 dernières années

Tableau

Données brutes - Contrat de professionnalisation adultes - entrées
Données brutes Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2022 3 078 3 995 5 227 - - - - - - - - -
2021 2 736 3 384 4 403 4 267 3 620 4 465 3 085 2 772 5 959 6 653 6 173 6 190
2020 2 200 2 819 3 003 1 642 1 363 2 264 2 871 2 306 4 363 6 299 6 168 7 056
Glissement annuel - Contrat de professionnalisation adultes - entrées
Glissement annuel Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2022 12,5 % 18,1 % 18,7 % NC NC NC NC NC NC NC NC NC
2021 24,4 % 20 % 46,6 % 159,9 % 165,6 % 97,2 % 7,5 % 20,2 % 36,6 % 5,6 % 0,1 % -12,3 %
2020 -19 % -16,1 % -55,1 % -60 % -65,2 % -34,4 % -40,7 % -39,4 % -32,9 % -27,9 % -5,9 % -5,6 %

Source : OPCO, traitements Dares.

Description du dispositif

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Il permet l’acquisition – dans le cadre de la formation continue – d’une qualification professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle…) reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle. L’objectif est l’insertion ou le retour à l’emploi des jeunes et des adultes.

Pour en savoir plus :
Fiche pratique du ministère 
Le contrat de professionnalisation en 2019 
Aides pour recruter en contrat de professionnalisation

Définition des indicateurs

Il s'agit des données initiales de la série, sans modification. Exemple : nombre de nouveaux contrats de volontariat pour l’insertion, nombre de bénéficiaires du service civique

Renvoie la somme d’une série sur un intervalle précisé.

Renvoie la moyenne arithmétique d’une série sur un intervalle précisé.

Renvoie la somme des valeurs de la série depuis le début de l’année. Dans le cas d'une donnée mensuelle, la somme commencera en janvier, dans le cas d'une donnée trimestrielle, elle commencera avec le 1er trimestre. Ainsi, pour une donnée mensuelle, le cumul annuel de janvier = réalisation de janvier, celui de février = réalisation de janvier + réalisation de février et celui de mars = réalisation de janvier + réalisation de février + réalisation de mars....

Identique au cumul annuel à la différence qu’on fixe le mois d’initialisation de la somme (cas d'une donnée mensuelle). Pour le cumul annuel, le mois d’initialisation est le mois de janvier. Pour le cumul à date, un mois différent peut être choisi. Par exemple, si on choisit le mois de juin. Le cumul à date d'une donnée en septembre 2020 = somme des réalisations de juin 2020 à septembre 2020. Le cumul à date de cette donnée en février 2021 = la somme des réalisations de juin 2020 à février 2021 .

Correspond à la moyenne d’une série sur les douze derniers mois. Exemple : la moyenne mobile d'une donnée en septembre 2020 correspond à la moyenne de cette série entre octobre 2019 et septembre 2020.

Evolution d’une grandeur à un an d’intervalle (glissement annuel), à un semestre d'intervalle (glissement semestriel), à un trimestre d'intervalle (glissement trimestriel) ou à un mois d'intervalle (glissement mensuel). On compare la valeur d’une grandeur avec un an, un semestre, un trimestre ou un mois d’écart et on exprime cette évolution en pourcentage. Par exemple, dans le cas d'un glissement annuel d'une donnée en février N, on compare la grandeur au mois de février N avec celle du mois de février N-1.